Ne soyez pas victime d’une relation de complaisance ou d’un mariage forcé

Imprimer

Campagne de sensibilisation

Relations de complaisance visuel

Des étrangers, parfois avec la complicité de citoyens belges, utilisent frauduleusement le mariage ou la cohabitation légale pour obtenir un droit de séjour. Le cas échéant, il s’agit d’une relation de complaisance dans laquelle, soit les deux partenaires commettent le délit, soit l’un des deux est l’auteur et l’autre la victime.

Il arrive aussi que de jeunes filles soient mariées contre leur gré.

Les relations de complaisance constituent un grave problème de société qui fait chaque année de nombreuses victimes. L’impact d’une relation de complaisance sur la vie des victimes est fortement sous-estimé. Il est donc nécessaire de s’opposer à temps à ce phénomène. En tant que victime, vous n’êtes pas seul dans la lutte contre les mariages de complaisance. Plusieurs organisations et pouvoirs publics peuvent vous aider.

La modification de la loi de gouvernement du 7 décembre 2011, entrée en vigueur le 3 octobre 2013 garantit une meilleure protection des victimes. En outre, elle permet de sanctionner non seulement les mariages blancs, mais aussi la cohabitation légale de complaisance et d’imposer une interdiction d’entrée aux étrangers condamnés.

Vous connaissez une victime ou vous êtes vous-même une victime, vous pouvez trouver de l’aide auprès de :

-La Cellule Relations de complaisance via le helpdesk de l’Office des Etrangers (SPF Intérieur) : Tél : 02/793 80 00 ou par e-mail infodesk@ibz.fgov.be

-Votre Administration communale : Services de l’état civil (071/466 996 – 997 -998) – de la Population (071/466 994 – 990) – des Etrangers (071/466 984)

-La police locale de votre commune de résidence ou de séjour

-Des organismes sociaux : le site www.relationdecomplaisance.be propose des informations sur les organismes sociaux qui peuvent vous aider.

-Des Ambassades et Consulats belges : http://diplomatie.belgium.be/

-D’un avocat et les Parquets.

Notre volonté est d’éviter de voir augmenter le nombre de victimes de mariages forcés ou de cohabitations légales contractés dans le seul but d’obtenir des documents de séjour et également éviter qu’encore plus de jeunes filles ne soient mariées contre leur volonté.

Cette campagne est le fruit d’une collaboration entre la Bourgmestre et Echevin de l’Etat civil, Caroline Taquin, l’Echevin de la Population, Sandra Hansenne, l’Office des Etrangers et le Service public fédéral Intérieur, les associations de lutte contre les relations de complaisance et forcées, les services de police locale et fédérale et le soutien du Collège communal.

joomla 1.6 themesparty poker bonus
Copyright © 2017 Administration Communale de Courcelles. Tous droits réservés.
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous GNU General Public License.
Blue Joomla templates by Party Poker bonus