Information

Un travail de refonte du site internet de la commune de Courcelles est en cours de réalisation. Le graphisme et le contenu vont donc évoluer dans les prochaines semaines. Pour toutes informations ou remarques, veuillez consulter : https://www.facebook.com/communedecourcelles

Coche verte

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Communiqué de presse - Vaste projet de mobilité douce

Communiqué de presse - Vaste projet de mobilité douce

                                                                                         Communiqué de presse

Courcelles s’inscrit dans un vaste de projet de mobilité douce !

 

« Une administration qui investit dans la mobilité douce dans une vision à long terme»

L’année qui arrive est l’occasion pour l’Echevin, Hedwige Dehon, de présenter les projets en cours et/ou qui sont budgétisés pour 2021 en lien avec la mobilité durable ainsi que les appels auxquels la commune a répondu en matière d’aménagements doux.

Vers une mobilité douce à Courcelles

Les mesures inédites prises pendant la pandémie de Covid-19 ont affecté nos pratiques, à commencer par nos manières de nous déplacer. Cela s’est traduit par un intérêt croissant pour l’utilisation d’alternatives à la voiture et l’envie de se déplacer de manière plus durable. A Courcelles, comme ailleurs, la période de confinement a donc poussé de nombreux courcellois à ressortir leurs vélos et/ou à redécouvir l’entité à pied.

Dans ce contexte, en 2021, il est prévu d’aménager la piste cyclo-piétonne bidirectionnelle à la rue du Bosquet (Jonction Trazegnies-Gouy): ce sont donc 200.000 € (Subsidiés à hauteur de 100.000 €) qui ont été inscrits au budget. Ceux-ci complèteront 2 bonnes nouvelles reçues l’été dernier : le prolongement du Ravel au niveau de la ligne L122 (reliant Trazegnies à Fontaine-L’évêque) et de la ligne L254 (vers Forchies/Chapelle-les-Herlaimont, en passant par le site du Bascoup, et donc du terril N°5) qui sera réalisé dans le cadre du Plan Infrastructures 2020-26 (qui réserve une enveloppe de 250 millions pour la mobilité douce).

Par ailleurs, la commune a répondu à l’appel à projet « Commune Pilote Wallonie Cyclable (« WaCy ») qui vise les communes désireuses de mener sur leur territoire une politique volontariste en faveur du vélo utilitaire. Une enveloppe de 40 millions d’euros a donc été dégagée afin de financer les projets des communes qui seront sélectionnées sur base de leur potentiel, de leur ambition et de leur vision stratégique. Nous espérons pouvoir faire partie des communes sélectionnées pour figurer parmi les « Communes pilotes Wallonie cyclable ». Le projet ambitieux qui a été déposé reprendrait la rénovation des rues de Wallonie et de Seneffe et plus spécifiquement le traçage des pistes cyclables de la place Bougard jusqu’à la gare de Gouy en passant par le zoning. En parallèle, les bonnes habitudes se prenant tôt, la commune ferait le pari de la mobilité scolaire via un plan de déplacement scolaire (PDS) proposant des cyclobus et des pédibus là où c’est les plus approprié, des formations et des sensibilisations en conditions réelles, ainsi que le placement de parkings-vélo supplémentaires sur l’entité et, notamment, dans les écoles.

Pour terminer, malgré la période Covid, différents dossiers avancent comme le projet de cartographie et de mise en valeurs des voies pédestres sur notre entité, une cartographie des balades cyclables en parallèle au développement des « points-nœuds » dans la cadre du projet « mille bornes à vélo » ainsi que la finalisation du parking de co-voiturage de la rue de Seneffe (en lien avec le projet WaCy). Ces avancements, en synergie avec la rénovation des trottoirs et des voiries, favoriseront les déplacements doux sécurisés. Nul doute que les adeptes des déplacements durables dans nos 4 villages devraient être ravis !

Mot de la Députée – Bourgmestre, Caroline Taquin :

« Nous mettons un point d’honneur à développer la mobilité douce sur notre Commune mais en sécurisant au maximum les usagers faibles. C’est notamment pour cette raison que nous avons pris contact avec la Région Wallonne à de nombreuses reprises, afin d’améliorer différents lieux accidentogènes tels que les carrefours de Trazegnies et de Sart-lez-Moulins. J’insiste aussi avec force sur une nécessité : Desservir le zoning industriel de transport en commun ! Nous la réclamons depuis trop longtemps ».

Mot d’Hedwige Dehon, Echevin de la mobilité douce :

« Dans l’ensemble ces projets vont clairement faire la part belle aux usagers des modes de déplacements alternatifs à la voiture. Les déplacements quotidiens ou de loisirs des courcellois seront favorisés via une meilleure interconnexion des 4 villages. De plus, les liaisons avec les réseaux RAVeLs présents et à venir permettront également la mise en avant des atouts touristiques de l’entité. Enfin, une réponse positive de la région au niveau de l’appel « commune pilote wallonie cyclable » permettrait de relier Gouy et Courcelles par des modes doux, de favoriser l’intermodalité via les connexions TEC et SNCB existantes pour les déplacements domicile-travail et de soutenir le pari de la mobilité scolaire pour faire de nos élèves les cyclistes réguliers de demain ! »

Hedwige Dehon, Échevin de la mobilité douce

Caroline Taquin, Députée – Bourgmestre

Actions sur le document