Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualites / Courcelles se positionne en front commun face à la flambée énergétique

Courcelles se positionne en front commun face à la flambée énergétique

Communiqué de presse

Courcelles se positionne en front commun face à la flambée énergétique : mise en place d’une cellule d’orientation destinée à la population, adoption d’une Charte, les fêtes de fin d’année autrement, le plan du Ministre Henry sur les bornes de chargement électrique.

Cellule d’orientation à destination des citoyens

Face aux coûts énergétiques devenus exorbitants, la commune met en place une cellule d’accompagnement à destination de la population courcelloise : citoyens, commerçants, indépendants, …

Composée d’agents qualifiés en matière énergétique, cette cellule donnera les meilleurs conseils possibles afin d’épauler le citoyen dans ses démarches d’aide à l’obtention des réductions accordées à tous niveaux.

La population est invitée à transmettre toutes les demandes sur une adresse mail unique : c29zZW5lcmdpZUBjb3VyY2VsbGVzLmJl.

Chaque situation sera examinée attentivement, chaque piste sera exploitée pour aider au maximum tous ceux qui en feront la demande.

Adoption d’une Charte

Nous n’avons pas attendu la crise énergétique pour réduire nos consommations ni offrir aux citoyens des aides concrètes telles la prime sur l’isolation des toitures, prime pour la réalisation d’un audit logement, …

Concernant l’éclairage public, les investissements dans la technologie LED ont permis de réduire la consommation de 365 MWh/an. La commune adhère au projet d’Ores de couper l’éclairage public de minuit à 5 heures du matin du 1er novembre 2022 au 31 mars 2023. Ceci représenterait une économie estimée à 278 MWh durant cette période, soit 29100 € par mois (soit 145.500 € sur la période).

Parallèlement à ces démarches, la commune s’est concertée, en date du 4 octobre 2022, avec l’ensemble des institutions paracommunales présentes sur son territoire : la Zone de Police des Trieux, le CPAS, l’ASBL ‘Petit à Petit’, l’ASBL ‘Sports Attitude’, la société de logements publics ‘A Chacun son Logis’, le Centre culturel ‘La Posterie’ pour rédiger une Charte de bons gestes à adopter.

« Après une crise sanitaire qui aura duré presque 3 ans, nous rentrons désormais dans une crise énergétique sans précédent qui nous impacte tous. Nous n’avons cependant pas attendu cette crise pour agir et aider les citoyens à réduire leur consommation d’énergie, avec par exemple la création d’un audit logement. Aujourd’hui, le travail se poursuit, et d’autres mesures sont créées afin de réduire nos consommations énergétiques communales. L’éclairage public sera réduit la nuit, le chauffage sera diminué à 19°C dans nos bâtiments communaux, ... Pour ce qui est de la proposition du Ministre Henry d’installer des bornes de recharge électriques, l’ensemble du collège a décidé de ne pas y adhérer pour plusieurs raisons : Tout d‘abord, nous n’avions pas le choix des endroits du placement de ces bornes, ces endroits étaient tous en zone de grandes affluences ce qui n’aurait fait qu’engorger davantage le trafic. Mais aussi et surtout, car le gestionnaire de distribution concerné, à savoir ORES, n’a pas été consulté du projet. La Belgique n’est pas du tout prête pour ce déploiement électrique, si tout le monde roulait à l’électrique, nous serions très vite saturés, et n’aurions pas assez d’énergie pour alimenter nos ménages. Ce plan ne nous semblait donc pas du tout cohérent pour le moment. La question des illuminations des Noël a aussi été le fruit de longues réflexions, mais elles seront bien maintenues. Cette période, si particulière, doit rester un moment de chaleur humaine et d’émerveillement pour les petits comme pour les grands. Il faut aussi penser à ces ménages qui ne pourront peut-être pas se permettre cette année d’égayer leurs maisons de leurs plus belles décorations ou de faire de très grandes fêtes. En terme de santé mentale, c’est très important d’apporter ces moments de joie à tous ces citoyens. » Caroline Taquin, Députée-Bourgmestre.

La commune et le CPAS s’associent pour offrir au personnel un polar afin d’adoucir les efforts consentis durant cette période hivernale.

Les fêtes de fin d’année ‘autrement’

Les traditionnelles ‘fééries de Noël’ se tiendront du 9 au 31 décembre 2022 sur la place F. Roosevelt. Un programme haut en couleur est en préparation, les détails dans les semaines à suivre…

Chaque jour, l’actualité nous ramène son lot de morosité qui ne fait qu’accentuer le sentiment anxiogène que la population vit depuis bientôt 3 ans. En maintenant l’organisation de nos fêtes de fin d’année, nous souhaitons offrir aux citoyens un moment de répit accrocher à l’esprit de Noël, le temps de souffler, le temps de se divertir, le temps de discuter, de se parler entre amis, de se retrouver en famille. Maintenir une ambiance de Noël est un énorme atout pour nos commerçants ; bon nombre de clients sont attirés par les centres villes surtout en période où la nuit tombe relativement tôt.

Maintenir les fêtes tout en réduisant la consommation énergétique est un défi de taille que nous avons relevé :

        1. des illuminations passives qui créent néanmoins une atmosphère féérique lorsqu’elles ne sont pas éclairées, des luminaires LED 90 % plus économiques que des lampes incandescentes et 85 % plus économiques que des lampes halogènes ; en passant à 7 heures d’éclairage par jour au lieu de 10 sur une période de 45 jours, au lieu de 50 , nous faisons une économie de 366,3 €, ce qui revient à une somme totale de 623,7 € au lieu de 990 €
        2. la patinoire sera remplacée par une piste de rollers ; l’occasion de s’adonner à cette pratique sportive accessible à tous sans affronter le froid de la glace 😊

 

Les bornes dites ‘d’urgence’ de chargement électrique

Dans le cadre du Plan EZCharge relatif au déploiement des bornes de chargement sur le domaine public communal, le Ministre Henry sollicite les intercommunales pour déterminer des emplacements spécifiques au niveau des communes qui les composent. Sur base d’hexagones déterminés en fonction de leur pertinence et de la disponibilité du réseau électrique, les communes se retrouvent au pied du mur sur le choix des emplacements.

Les intercommunales sont désignées par le cabinet du Ministre pour implémenter son projet, les fournisseurs d’énergie, Ores en l’occurrence, n’ont pas été consulté, c’est une aberration !

La commune de Courcelles a donc pris l’initiative de consulter son fournisseur électrique qui a tant bien que mal tenté d’apporter quelques réponses mais la vision claire est impossible à déterminer. Des questions sont en suspens et à ce stade, la commune ne rendra pas d’avis favorable tant que :

 

      • une présentation claire de la cartographie courcelloise avec pour chaque point déterminé ses forces et ses faiblesses
      • une projection claire de la future réalité de terrain, une fois les installations fonctionnelles :
        1. quid de l’augmentation du parc de véhicules électriques aux endroits stratégiques,
        2. quid de la garantie de cette grosse prise de courant au détriment des habitations avoisinantes, un quartier risque-t-il de se retrouver sans électricité ?
        3. quid de la coupure des bornes intelligentes en cas de surcharge
        4. quid des protocoles de communication au niveau des constructeurs de véhicules concernant les normes standardisées de charge nécessaire des véhicules
        5. quid des 4 tarifs horaires annoncés par le ministre Henry, les citoyens ne vont pas s’y retrouver.

 

Caroline Taquin, Députée-Bourgmestre

 

Actions sur le document