Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualites / Les sociétés folkloriques sont unanimes ! Le Carnaval aura lieu uniquement en code jaune afin de ne pas entraver les traditions.

Les sociétés folkloriques sont unanimes ! Le Carnaval aura lieu uniquement en code jaune afin de ne pas entraver les traditions.

La question de l’organisation du carnaval 2022 est sur les lèvres de tous les amoureux du folklore depuis quelques temps et ce, dans toutes les communes.

En effet, depuis maintenant 2 ans, notre quotidien est rythmé par les mesures sanitaires, ce qui nous a conduit malheureusement, à annuler les 2 éditions précédentes.

Aujourd’hui, la mise en place du baromètre avec son fonctionnement basé sur un code couleurs : rouge, orange et jaune, nous permet d’anticiper les différents scénarios possibles en fonction de la situation au moment du carnaval mais à confirmer sur base de l’arrêté qui précise les mesures.

A Courcelles, nous comptons le Laetare de Souvret en mars, dont 13 sociétés folkloriques sont représentées, mais également les Carnavals de Trazegnies en avril et de Gouy-lez-Piéton en juin.

Afin de prendre la bonne décision en concertation avec tous les acteurs du monde folklorique courcellois mais aussi des autorités communales, du service prévention sécurité et de la police, 2 réunions ont été organisées en date du 26 janvier et du 16 février à la salle de Miaucourt. Chaque société et comité des fêtes étaient représentés par son président. Il était important pour nous que chaque village soit représenté même si bien entendu, la décision la plus rapide à prendre, concerne le Laetare de Souvret, qui aurait lieu les 27, 28 et 29 mars.

Lors de ces réunions, nous avons rappelé les mesures et restrictions correspondant aux différents codes, la proposition du Gouverneur à savoir l’organisation des carnavals uniquement en cas de passage au code jaune mais nous avons aussi analysé attentivement, les différentes prises de position des autres communes ainsi que les idées émises, pour organiser un carnaval autrement.

A l’issue de la 2ème réunion, les présidents des sociétés de gilles du Laetare de Souvret étaient unanimes avec une décision logique ! Tous étaient d’accord pour maintenir l’organisation uniquement en cas de passage en code jaune. Réaliser un carnaval « autrement » dans un « enclos », en contrôlant le CST, en devant veiller à la gestion de la foule, … ne serait plus un véritable carnaval et cela irait à l’encontre de l’amour, la passion et des traditions pour le folklore, cela doit rester un moment de passion et de convivialité, et non de tension, de pression et d’angoisse.

Cependant, les différentes sociétés se rencontreront prochainement afin d’entamer l’organisation des préparatifs pour ne pas être pris au dépourvu, en cas de passage au code jaune.

Il nous reste à croiser les doigts pour que nous puissions entendre cette année, le bruit des sabots raisonnés dans nos rues.

Mots de la Bourgmestre, Caroline Taquin et de l’Echevin du folklore, Joel Hasselin :

Caroline Taquin : « Passionnée de folklore, je vis celui-ci pleinement au travers des différents carnavals organisés sur la commune de Courcelles. Mais aujourd’hui, je soutiens la décision des différentes sociétés et comités des fêtes quant à l’organisation d’un carnaval uniquement en cas de passage en code jaune. En effet, organiser un carnaval autrement, ne répondrait pas aux attentes des courcellois. Les traditions doivent être respectées ! Le gille a ses codes ! Le carnaval est un moment d’échanges, de passion, de joie … Si tous ces ingrédients ne peuvent pas être réunis, alors il faudra malheureusement encore attendre pour pouvoir retrouver notre folklore local. Mais il est évident que comme tous, j’espère de tout cœur, que 2022 soit l’année des retrouvailles 😉. La situation épidémiologique actuelle justifierait un code jaune rapidement et l’abandon du CST qui en découle ! ».

Joel Hasselin : « En 2020, après avoir réalisé toutes les soumonces, nous avons été contraints d’annuler le carnaval, 15 jours avant celui-ci. Cette année, en tant qu’Echevin du folklore mais aussi en tant que président d’une société folklorique, j’espère vraiment que les sorties carnavalesques reprendront. Tous les passionnés le savent … un carnaval, ça se prépare tant au niveau de l’organisation, qu’au niveau des locations de costumes, de l’achat d’oranges, des camionnettes, des bénévoles, de la musique et de la batterie … Bref, autant dire que si le code jaune venait à être décidé dans les semaines à venir, il faudrait un timing raisonnable pour mettre sur pied un carnaval en si peu de temps. C’est pour cela que nous nous verrons très prochainement afin de baliser les choses pour pouvoir offrir un superbe carnaval en cas de code jaune ».

Caroline Taquin, Députée – Bourgmestre : 0486/232.003

Joel Hasselin, Echevin du folklore : 0483/01.73.33

Service communication : 071/466.970

Actions sur le document